Arriver au bout

Publié le par Lyanne

Bonjour à tous,

 

Je ne sais pas s'il y a des gens qui viennent visiter mon blog et qui écrivent, mais je les invite vivement à me faire partager leur attitude vis-à-vis de l'écriture.

 

Je suis jeune, j'ai peu ou pas de talent et je n'ai jamais été publié, mais depuis un peu plus de deux ans j'écris quelques nouvelles et j'ai récemment terminé un roman (enfin si je peux l'appeler ainsi). Modeste victoire, mais victoire néanmoins. Croyez-moi !

Entre les cours, la famille et les autres occupations qu'offre la vie, trouver le temps d'écrire est une véritable gageure. Le pire, c'est lorsqu'enfin, après deux semaines de réflexions pour la suite de notre histoire on trouve du temps, mais que finalement devant son ordinateur on est incapable d'écrire un seul mot. On reste là, le regard fixe et on n'y arrive pas. Les idées nous échappent, les mots ne veulent pas se mettre en place et on perd patience. Bien vite on utilise ce temps pour regarder ses mails ou pour parcourir le net et voilà, la vie nous rattrape sans qu'on ait avancé d'un pouce. S'installe alors le découragement. Le projet que l'on avait nous passionne moins, on se dit que de toute façon on n'arrivera jamais jusqu'au bout et que ça ne tient pas la route. L'erreur d'ailleurs à ne pas commettre c'est de lire ce que l'on a déjà écrit. Mieux vaut se réserver ce cauchemar une fois que tout est fini et qu'on s'est adonné à un exercice pour se conditionner à l'horreur qui va nous brûler la rétine.

Maintenant, au moins, je peux dire que je suis venue à bout d'un projet d'écriture, que je suis parvenue à m'investir totalement et que j'ai suffisamment eu confiance pour arriver jusqu'au bout.

Je sais que mon écriture n'est pas mature ni même assurée, mais je crois qu'une des clés pour terminer un roman est le plaisir qu'on retire à écrire, à retrouver ses personnages. On se crée un monde, et ce qu'importe le genre dans lequel s'inscrit notre prose (fantastique, fantasy, SF, littérature blanche...), on doit se laisser emporter.

 

J'ai vécu cette expérience comme une mise à l'épeuve, une aventure à part entière et j'aimerais que tous ceux qui sont passés par là, ou qui passent encore par là viennent échanger quelques mots avec moi, histoire que nous puissions échanger nos impressions.

Publié dans La plume

Commenter cet article

Marie A 17/09/2010 19:46


C'est encore moi... juste pour dire que j'aime bien tes articles.
... et que pour obtenir un travail à peu près convenable et compréhensible, il faut que j'écrive d'abords à la plume sur du bon vieux papier, avant de recopier à l'ordi.
Mais que l'écran est une bénédiction quand vient le moment des corrections lol
Allez, re-bonne soirée


Lyanne 17/09/2010 21:15



Coucou !


Je suis très contente que mes petits articles te plaisent. Ca fait plaisir de partager l'aventure de l'écriture qui est, dans un premier temps, plutôt solitaire.


Tu dois passer un temps fou pour pouvoir tout recopier sur PC ! Enfin, je suis entièrement d'accord avec toi, l'ordinateur pour les corrections il n'y a que ça de vrai ! Sinon je n'ose pas
imaginer ce que cela donnerait sur papier.


J'espère te revoir par ici et merci pour ta visite