La régularité : une clé ?

Publié le par Lyanne

Bonjour à tous !

 

Souvent lorsque l'on visite des blogs et sites d'auteurs on peu voir qu'une des clés pour bien avancer est la régularité. S'obliger à écrire tous les jours, même un petit paragraphe, aiderait à mieux rester imprégné de son texte. Je vous le confirme !

 

Je n'ai rien d'un auteur, je vous le dis tout de suite. Seulement, j'aime écrire et j'ai remarqué que depuis que je me force à écrire régulièrement j'avance bien plus vite. Avant pour écrire 10 000 signes je mettais un temps consiérable, tandis qu'aujourd'hui ça coule beaucoup mieux.

Pour mon projet actuel j'ai remarqué que mon écriture se faisait plus fluide, que les personnages étaient mieux maîtrisés et surtout qu'il n'y avait pas d'écart entre le niveau de mon premier chapitre et celui de mon neuvième.

Ecrire un peu tous les jours, ou presque, n'est pas facile. On a toujours quelque chose à faire alors écrire passe souvent en arrière plan, même si on aimerait que se soit le contraire, aussi c'est normal de ne pas pouvoir avoir des plages horaires longues pour ses projets, mais comme dit un peu plus haut : écrire même 2000 signes est mieux que rien.

Actuellement j'ai du temps. Croyez-moi, j'en profite ! En très peu de temps j'ai écrit 9 chapitres (dont je suis fière pour une fois) et je compte en écrire encore deux ce week-end.

L'avantage de l'université : la rentrée est tard. Par la suite le refrain ne sera pas le même. Je n'aurai pas autant de temps et je commencerai (certainement) à me démoraliser et à remettre en question tout ce projet d'écriture et j'en viendrai même, peut-être, à me bloquer. Comme quoi, le pire ennemi de l'écriture est bien celui qui écrit. On se bloque soi-même, on se décourage soi-même.

Au final, dès que l'on a un tout petit peu de temps, il faut se mettre devant le clavier (ou le cahier, c'est selon) et écrire quelques mots pour rester bien connecté avec son histoire et ses personnages qui n'attendent que nous pour reprendre le cours de leur vie.

 

Et vous, vous parvenez à écrire régulièrement ?

Publié dans La plume

Commenter cet article

Lana 12/09/2010 14:15


C'est tout à fait ça ! A partir du moment où tu te relâches un peu, tu perds le fil, tu sors totalement de ton histoire et c'est difficile de t'y replonger à fond. Un peu comme des entraînements
sportifs en fait ! ;-)
Personnellement, quand je commence à écrire une histoire, je me force à écrire quelques lignes tous les soir. Même si je n'écris pas beaucoup, ça m'oblige à rester connectée à mon récit.


Lyanne 12/09/2010 14:24



Moi c'est pareil. Il m'est déjà arrivé d'écrire seulement une phrase, mais au moins j'ai dû penser à mes personnages et à la dimension que je voulais donner à la suite.


J'aime beaucoup ta comparaison aux entraînements sportifs.



Lyanne 11/09/2010 16:11


La seule fois où j'ai écrit un récit un peu long, j'ai fait plusieurs pauses de deux à trois semaines entre phases d'écriture plus intenses et je peux te dire que c'était une catastrophe, si bien
que j'ai carrément laissé tombé cette histoire.


Lana 11/09/2010 15:39


Je suis tout à fait d'accord avec toi ! La régularité est importante ! Elle nous permet de rester dans l'histoire et de ne pas commettre trop d'erreurs de logique dans notre récit. ;-)